Le Domaine de l’Oiselière –  le financement participatif pour accompagner le développement d’un label écologique dans l’HPA.

Classé dans : Actualité HPA | 0

Accompagnez de jeunes créateur de camping dans l’aventure du développement durable grâce à l’Ecolabel européen.

 

Le Domaine de l’Oiselière, c’est avant tout l’aventure d’une jeune équipe qui a fait le choix, malgré les nombreuses opportunités de reprise, de créer  un camping de A à Z ! Ouvert depuis 1 an, il est situé en pleine campagne au cœur de Vendée Vallée, à quelques minutes du Parc du Puy du Fou. C’est aujourd’hui un lieu de vacances “les pieds dans l’herbe” qui souhaite affirmer son positionnement nature.

tent-765064_1921

La première saison a été très encourageante. Nous souhaitons aujourd’hui poursuivre et affirmer le positionnement environnemental de notre service. L’objectif est de continuer à nous démarquer par le développement d’un produit touristique vert et respectueux de son environnement. Alors nous avons mis la barre haute en choisissant de devenir le premier camping sur le territoire Vendée Vallée à obtenir l’Ecolabel Européen. Pourquoi l’Ecolabel ? Parce qu’il est le plus complet et le plus exigeant des labels et nous, les challenges, on aime ça !

Logo-ecolabel1_zoom_colorbox

En effet, c’est le seul label écologique officiel européen utilisable dans tous les pays membres de l’Union Européenne :

  • délivré en France, par AFNOR Certification, organisme certificateur indépendant
  • marque volontaire, c’est une démarche engagée par les professionnels eux-mêmes
  • prend en considération les impacts des produits ou services dans leur globalité.
     

Afin de prendre en compte tous les aspects liés à l’environnement, le référentiel se décline en différentes thématiques :

  • L’énergie : dispositifs pour réaliser des économies et favoriser l’utilisation de sources d’énergie renouvelables
  • L’eau: dispositifs pour réaliser des économies d’eau et éviter la pollution des eaux usées
  • Les déchets : dispositifs pour, dans un premier temps, les réduire au maximum et les trier convenablement
  • Les produits chimiques : minimiser l’utilisation de substances nocives pour l’environnement
  • La communication : informer les clients, mais aussi le personnel, sur les gestes pour protéger l’environnement.
  • La diminution de notre impact sur l’environnement local en proposant des modes de déplacement doux ou encore des produits alimentaires locaux et bios.

Pour obtenir ce label, Le Domaine de l’Oiselière souhaite lever 15 400€.

Source : Le Domaine de l’Oiselière | WEDOGOOD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *