Les camping municipaux font peau neuve

Classé dans : Revue de presse HPA | 0

Les campings municipaux, hébergement incontournable de nombreuses stations balnéaires, sont de moins en moins nombreux dans le département. Toutefois, ils opèrent une réelle mutation en faisant évoluer les prestations qu’ils proposent. A l’instar de plusieurs autres structures d’hôtellerie de plein air, le camping municipal Le Bosc à Saint Cyprien a opéré de nombreux changements et vient d’obtenir sa quatrième étoile en novembre 2016.

L’obtention de cette étoile est conditionnée par la qualité des infrastructures et des services, évaluée selon plus de 300 critères incontournables et optionnels.

 

De nombreuses améliorations

Pour ce camping de onze hectares, les travaux d’embellissement se sont échelonnés sur plusieurs années. Pour la saison estivale 2015, l’espace aquatique a été agrandi et refait à neuf avec une piscine chauffée, des jeux d’eau et des toboggans. Depuis, l’environnement général du camping a été amélioré : grillages, cloisons entre les parcelles, sanitaires remis à niveau, voiries de qualité, sécurité 24h/24h… Des travaux de mise aux normes PMR ont été aussi réalisés sur l’ensemble du camping.

La réception a également été réétudiée avec un accueil en plusieurs langues (trois langues en complément du français) et une documentation touristique adaptée. La qualité des services est aussi primordiale avec un club pour enfants, un restaurant, des spectacles et une grande variété d’animations sportives.

Pour la saison 2016, une zone premiun sans voitures, contenant 60 emplacements, a été mise en place avec de plus grandes parcelles équipées de mobile-homes neufs et des parkings en périphérie.

L’espace tentes de plus de 8000 m² avec une soixantaine d’emplacements, que les gestionnaires tiennent à conserver pour garder l’essence même des campings municipaux, a été repensé.

Nouveauté 2017, une navette sera exclusivement dédiée aux clients du camping et relira la plage de 10h à 23h30. De nouveaux projets sont déjà à l’étude avec la mise en place d’un beach volley et d’un espace zen dédié au bien-être.

 

Un outil économique

Ces améliorations et l’obtention d’une nouvelle étoile attirent de nouveaux tour-opérators. En effet, le camping est composé pour un tiers de propriétaires, un tiers de tour-opérators et le dernier tiers est exploité par la commune. Les tour-operators louent les parcelles qu’ils équipent avec leurs propres mobile-homes.

Un camping municipal bien géré est un outil pourvoyeur de financement pour les communes. Sans frais pour les contribuables, ils permettent d’augmenter les revenus d’une commune. En proposant des services de qualité à des tarifs raisonnables, Le Bosc est la deuxième source d’autofinancement de la municipalité après le port, et emploie une quarantaine de personnes en période estivale recrutées grâce au service emploi de la municipalité.

Le camping est donc un véritable outil économique tant sur le plan de l’autofinancement que sur le plan de l’emploi sur la commune.

Source : Les camping municipaux font peau neuve – Lindépendant.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *